Partagez cet article
< Retour à la liste des actualités
1 juin 2021 5min

PBtub alpex-duo XS : le premier raccord multicouche sans plomb en France

Une fois encore, PBtub a pris la décision d’être précurseur sur le marché du multicouche et Frans Bonhomme vous en fait profiter !

Ainsi, le raccord multicouche alpex-duo®XS est né pour l’essentiel de la volonté de mettre à disposition des professionnels et des consommateurs une gamme de raccords d’une innocuité totale et garantissant une sécurité sanitaire absolue et optimale. Respectueux des hommes et de l’environnement !

 

 

Les avantages du raccord multicouche alpex-duo®XS

Une sécurité totale pour une performance exceptionnelle

Les raccords seront désormais fabriqués dans un alliage de laiton CW724R dit « sans plomb » car le taux de celui-ci est inférieur à 0.1%. De plus, ce laiton est réputé « non dézincifiable », c’est-à-dire doté d’une résistance exceptionnelle à la corrosion y compris en milieu agressif. De fait, ne relarguant pratiquement aucune particule de zinc, il participe au respect et à la protection des eaux sanitaires.

Par ailleurs, PBtub a été le premier à proposer une gamme de raccords en PPSU (polyphénylsulfone), matériau synonyme de sécurité hygiénique, de résistance aux agressions chimiques, aux chocs, même à des températures élevées va s’enrichir de nouveaux raccords en PPSU. Cette nouvelle gamme est dotée de nombreux autres avantages techniques qui contribuent à faire de alpex-duo®XS un raccord unique.

Augmentation de la section de passage du fluide

Avec une augmentation de 30% de la section de passage par rapport à la très grande majorité des raccords présents sur le marché (à diamètre équivalent), les pertes de charges sont sensiblement réduites, ce qui permet de réaliser une installation sans augmenter le diamètre des canalisations.

 

PBtub Alpex-Duo XS chez Frans Bonhomme
PBtub Alpex-Duo XS chez Frans Bonhomme
PBtub Alpex-Duo XS chez Frans Bonhomme

 

Détection des raccords non sertis

Lors des nécessaires essais en pression des installations, une pression minimale de 1 bar sera susceptible de générer une fuite d’eau à l’endroit du ou des raccords qui n’auraient éventuellement pas été sertis. C’est là aussi un facteur supplémentaire de sécurité et de pérennité du réseau.

Plus de calibrage nécessaire

Sous réserve de la coupe du tube multicouche avec une pince coupe-tube aiguisée il ne sera désormais plus nécessaire ni utile d’opérer un calibrage du tube. En revanche, la taille du tube au moyen d’un coupe-tube doté d’une molette métallique coupante requiert toujours une opération de calibrage pour évaser la partie externe du tube que la coupe aura eu tendance à rendre plus resserrée.

Des joints toriques protégés

Parfaitement insérés dans les logements prévus à cet effet sur l’insert canelé, les joints toriques sont totalement protégés et ne risquent absolument pas d’être endommagés ou extirpés lors de l’introduction du tube multicouche.

Une identification simple de l’empreinte de sertissage

Gravées au laser sur la douille en inox de chaque raccord figurent les deux empreintes de sertissage acceptées par le raccord, à savoir F et TH. Cette identification est facile et sûre, évitant ainsi tout risque de méprise quant à la mâchoire à utiliser.

A l’initiative, la réglementation REACH :

REACH pour :

  • Registration (enregistrement)
  • Evaluation (évaluation)
  • Authorisation of CHemicals (autorisation des produits chimiques)

Cette réglementation vise à sécuriser la fabrication et l’utilisation des substances chimiques fabriquées, importées ou mises sur le marché en Europe. L’objectif est de protéger la santé humaine et l’environnement face aux risques potentiels des substances chimiques.

Depuis juin 2018, le plomb figure dans la rubrique des substances préoccupantes (SVHC), qui sont sous haute surveillance. L’objectif de REACH est de parvenir à substituer d’autre substances à celles-ci ou développer d’autres technologies de fabrication.

Le plomb est donc un produit qui va être interdit à l’avenir et qui sera banni de nos fabrications, comme il l’a déjà été dans les peintures ou les canalisations sanitaires. A ce jour, il n’est pas encore formellement interdit mais la présence de plomb dans tout produit dans une proportion supérieure à 0.1% de son poids, doit faire l’objet d’une information spécifique au consommateur ainsi que d’une déclaration annuelle lorsque le poids total dépasse une tonne. Le plomb est un composant habituel des alliages de laiton, et ce, dans des proportions variables. Or, de nombreux accessoires utilisés dans nos métiers sont fabriqués en laiton.

Une erreur s'est produite lors de la mise à jour
Fermer
Le champ ne peut pas être vide
Fermer