Partagez cet article
< Retour à la liste des actualités

RE2020 : Quels changements sur les chantiers à partir de 2022 ?

Le décret et l’arrêté fixant le cadre de l’application de la nouvelle réglementation thermique et environnementale RE2020 sont parus l’été dernier pour une mise en œuvre à partir du 1er janvier 2022. Quels sont les changements apportés par la RE2020 dans les projets de construction et quelles en seront les conséquences sur les chantiers ? Nous vous aidons à y voir plus clair !

Périmètre et calendrier d'application

La RE 2020 s’appliquera :

  • A compter du 1er janvier 2022 pour tous les bâtiments ou parties de bâtiments d’habitation,
  • A compter du 1er juillet 2022 pour les bureaux, bâtiments d’enseignement primaire et secondaire, ainsi que les parcs de stationnement liés à ces bâtiments
  • A compter du 1er janvier 2023 pour les autres bâtiments tertiaires, les constructions temporaires, les constructions de bâtiments de moins de 50 m2 et les extensions de bâtiments de moins de 150 m2.

Objectif : réduire l'impact carbone de la construction de plus de 30% en dix ans

Pour cela, l’arrêté du 4 août 2021 fixe à la fois des exigences de moyens, des principes de définition d’exigences de résultat et une méthode de calcul des performances énergétiques et environnementales d’un bâtiment.

Les constructions pour lesquelles une demande de permis de construire ou d’autorisation préalable sera déposée après l’entrée en vigueur de la RE2020 devront :

  • Donner la priorité à la sobriété énergétique et à l’utilisation d’énergie décarbonée
  • Respecter des seuils maximaux d’impact carbone
  • Garantir le confort intérieur en cas de forte chaleur

Des indicateurs qui évoluent par rapport à la RT2012

Deux indicateurs présents dans la RT2012 voient leur périmètre élargi. Il s’agit du Bbio (besoin énergétique pour le chauffage, le refroidissement et l’éclairage) et le Cep (consommation en énergie primaire du bâtiment).

Le Bbio inclut désormais systématiquement le besoin en froid, même si aucun système de climatisation n’est prévu à l’origine. Le Cep intègre quant à lui les consommations en énergie primaire des ascenseurs et escalators, des systèmes d’éclairage et de ventilation de parkings, des éclairages des circulations communes en collectif.

L'apparition de nouveaux indicateurs

Deux nouveaux indicateurs liés à la consommation énergétique font leur apparition. Il s’agit du Cepnr (consommation en énergie non-renouvelable) et du Lcénergie (impact sur le changement climatique des consommations d’énergie primaire).

L’objectif de la mise en place de ces 2 nouveaux indicateurs est de favoriser le recours aux énergies renouvelables et décarbonées. Par ailleurs, l’évaluation du confort en été se fera désormais via le nouvel indicateur DH (degrés heures d’inconfort), mieux corrélé au ressenti des occupants que ne l’était le Tic de la RT2012. Le DH fonctionne comme un compteur qui cumule sur une année tousles degrés perçus comme inconfortables de chaque heure. Ceci en intégrant une séquence caniculaire dans le scénario météo conventionnel.

La contribution des composants et du chantier à l'impact environnemental

Le principal changement apporté par la RE2020 est sans doute la nécessité de recourir systématiquement à l’Analyse du Cycle de Vie (ACV) du bâtiment, de sa construction à sa déconstruction, avec une durée d’exploitation de référence de 50 ans. Ceci pour quantifier son impact environnemental.

Parmi les 27 critères étudiés dans une ACV, la RE2020 n’en réglemente qu’un : l’impact sur le changement climatique, exprimé en kg éq.CO2/m² de SHAB ou SU dans l’indicateur Lcconstruction.

L'indice de carbonne de construction est la somme des impacts, de l’étape 1 à l’étape 5 du cycle de vie :

  • Des produits de construction et des équipements du bâtiments (contribution composants)
  • Des consommations d’énergie, consommations et rejets d’eau, impacts liés à l’évacuation et au traitement des déchets de terrassement du chantier non pris en compte dans le point précédent, et qui correspondent à la contribution chantier.

Les valeurs maximales autorisées pour le Lcconstruction seront progressivement réduites pour atteindre les objectifs visés par la loi. Ce qui va amener les concepteurs comme les entreprises à se pencher de manière approfondie sur les FDES des produits mis en œuvre, et à choisir les solutions techniques qui émettent le moins de gaz à effet de serre.

Pour en savoir plus :

Décret n°2021-1004 du 29 juillet 2021.

Arrêté du 4 août 2021 relatif aux exigences de performance énergétique et environnementale des constructions de bâtiments en France métropolitaine .

RE2020 Eco-construire pour le confort de tous.

Décrypter la réglementation bâtiments - Fiche n°3 Les grands principes de la RE2020

Consultez notre dernière rubrique Règlementation dans le FB MAG Décembre 2021

Une question ?
Nous vous rappelons gratuitement
je souhaite être rappelé(e)
Une erreur s'est produite lors de la mise à jour
Fermer
Le champ ne peut pas être vide
Fermer